Avant-Première VO : Review Fantastic Four #564[FRENCH] L’écossais Mark Millar se la joue « régional de l’étape » en envoyant les Fantastic Four passer des vacances au sein de leur famille… écossaise (si Millar était né au Mans, c’est le folklore des Fantastiques qui s’en serait trouvé changé. Un numéro où le scénariste fait un clin d’Å“il à ses compatriotes mais où l’histoire est globalement assez lente sur fond de forêt déserte. Ambiance interlude ?

Fantastic Four #564 [Marvel]
Scénario de Mark Millar
Dessins de Bryan Hitch
Sortie aux USA le 25 février 2009

Fantastic Four #56410 numéros que Millar est devenu le scribe attitré des FF. 10 numéros qu’il créé des mondes artificiels, des héros venus de futurs alternatifs ou des nouvelles fiancées pour la Torche et la Chose sur fond de compte à rebours puisque les mentors de Doctor Doom approchent et soudain… Rien. Ou si peu. Continuant sur une idée qui veut « Ã©largir » la famille des Fantastic, Millar nous présente le cousin de Reed Richards et sa petite famille, dans un village un tantinet gothique où il s’est passé des choses pas très claires il y a un quart de siècle… Hum. 25 ans ? Ca ne nous projetterait pas loin de 1985 ca, non ? Hasard ou coïncidence ? L’épisode n’en dit rien et repose surtout sur une potentialité. Aucun moment spectaculaire, aucune révélation…

Fantastic Four #564 est avant tout une « mise en place ». Non pas qu’il faille absolument qu’un Galactus débarque dans chaque nouvel épisode des FF mais le style de Bryan Hitch est fameux pour ses effets « widescreen ». Et autant c’est éclatant quand il s’agit d’ennemis d’Authority ravageant des villes entières ou encore de destructions massives dans Ultimates, autant les pages pleines sur les arbres d’Ecosse c’est un peu… pépère pour un artiste capable d’une autre ampleur. Autre chose, si vous pensiez comme moi en voir plus sur les maîtres de Doom, vous serez bredouille. Là, c’est sans doute le numéro le plus « calme » de l’équipe créative depuis qu’elle s’est installée sur ce titre. Hitch et Millar ont maintenant publié le plus gros de leur run sur la série et on aimerait qu’une partie des éléments convergent, au moins un peu. Peut-être la prochaine fois…

[Xavier Fournier]