[FRENCH] L’avantage avec les comics, c’est qu’ils permettent souvent d’utiliser des personnages de l’écran sans se soucier des changements d’acteurs. Alors que David Tennant vient de raccrocher le manteau du Doctor sur les antennes de la BBC, son incarnation bien particulière du Time Lord le plus barré de l’Histoire continue donc de hanter les pages de la série d’IDW…

Doctor Who #7 [IDW] Scénario de Tony Lee
Dessin d’Al Davison
Sortie aux USA le mercredi 13 janvier 2010

Sous une couverture assez sympa de Paul Grist (Jack Staff), le Doctor s’est découvert deux nouveaux invités à bord du TARDIS, son étrange machine à explorer le temps déguisée en cabine téléphonique. Au scénario Tony Lee s’en donne à coeur joie avec les allusions avec le passé de la série TV (y compris une scène où le héros porte certains des éléments les plus baroques de ses costumes à travers les années) encore que je ne suis pas certain que les allusions soient forcément perçues par le public qui ne connaît que les dernières saisons du feuilleton. Peu importe car de ce côté les auteurs ont également ménagé les téléspectateurs récents (avec au passage une petite mention de Donna Noble, pour les initiés). D’abord il y a l’évocation du visage et des attitudes de David Tennant lui-même (celui qui joue le Docteur dans les épisodes encore diffusés sur France 4 en ce moment). Ce n’est pas un « sans faute », il y a bien une ou deux cases où le personnage m’a paru un brin tordu… MAIS la plupart du temps le travail d’Al Davison est excellent pour capter les mimiques de ce Docteur.

Je suis également un peu réservé sur le design des créatures extra-terrestres (sortent de grands sauterelles mutantes) qui servent d’antagonistes dans cet épisode tant leur apparence sort un peu des « canons habituels » du feuilleton. Mais graphiquement l’ensemble est assez intéressant, lorgne aussi sur certaines écoles de la BD underground. La couleur, peut-être, mériterait d’être un peu moins artificielle par endroits. Ceci globalement l’esprit du Docteur est là, adapté mais respecté.

[Xavier Fournier]