Avant-Première VO: Review Doctor Who #13[FRENCH] On peut toujours faire confiance au Docteur pour remonter le temps et croiser des figures célèbres de l’Histoire. Cette fois Clara et lui s’aventurent dans l’Ouest sauvage pour y croiser Calamity Jane et Oscar Wilde et aussi y affronter un énimatique tireur qui n’est pas très causant

Avant-Première VO: Review Doctor Who #13Doctor Who #13 [IDW] Scénario de Tony Lee
Dessin de Mike Collins
Parution aux USA le mercredi 18 septembre 2013

Tony Lee continue d’explorer l’univers de Doctor Who en comprenant bien l’essence du personnage et de la série. Trop, peut-être, car ce numéro, par son ambiance, nous rappelle furieusement « A Town Called Mercy » (« La ville de la miséricorde », épisode 3 de la saison 7). Certes ici le tireur n’a pas du tout la même tête et on comprend déjà qu’il ne partage le même passé que le cyborg aperçu à la télévision mais il y a comme une redite thématique… Redite que le scénariste affronte néanmoins en injectant dans le récit des figures historiques connues telles que Wilde ou Calamity Jane, avac la nécessaire touche d’humour. Et puis la saison 7, c’était à l’époque où il y avait encore Amy Pond et là, la « compagne » du Docteur, c’est Clara, « la fille impossible »… L’alchimie est donc quand même un peu différente. Pourtant Lee joue sur tous les ressorts et même si on sait bien qu’aucun personnage important ne risque gros… Surtout si on le sait bien, d’ailleurs… on ne peut que terminer l’épisode en se demandant comment l’auteur va s’en tirer ans l’épisode suivant.

C’est Mike Collins qui s’occupe des dessins de cet arc et c’est peu de dire que le Doctor Who n’a pas toujours connu un niveau graphique de ce genre. Collins s’en tire à merveille, même si on sent qu’il bataille un peu pour représenter les traits de Clara (d’une page à l’autre elle n’a pas toujours véritablement le même visage). Le Docteur (et donc l’acteur Matt Smith) est très bien représenté et la question de la fidélité ne se pose pas. Les fans de la série TV seraient bien avisés de jeter un coup d’oeil à ce comic-book, qui est une bonne extension du feuilleton. Même si ce côté saloon fait, comme je le disais, un peu déjà vu…

[Xavier Fournier]