Avant-Première VO: Review Blackest Night #5[FRENCH] Le camp des héros va de déconvenue en déconvenue. Le « big boss » des Black Lanterns est désormais dans la place et l’attaque prend de l’ampleur. Les différents Corps sont désormais convaincus que leur dernier espoir repose en une hypothétique « lumière blanche » qui viendrait les sauver des ténèbres. Mais l’optimisme n’est pas de rigueur alors que les héros continuent de tomber devant les anneaux noirs…

Blackest Night #5 [DC] Scénario de Geoff Johns
Dessins de Ivan Reis
Sortie aux USA le mercredi 25 novembre 2009

Blackest Night #5Allez. Ne nous mentons pas. Personne parmi nous ne pense vraiment que Blackest Night s’achèvera réellement avec la fin de tout, une entropie universelle qui obligerait DC Comics a remplir ses futurs comics exclusivement de cases noires sans dialogues. Bien sûr que dans les morts qui tombent ou dans ceux qui se relèvent un certain nombre de ces trépas se révéleront seulement temporaires. Mais en attendant… Geoff Johns et Ivan Reis se débrouillent très bien pour occuper le terrain et nous faire oublier ne serait-ce que par instants l’assurance de lendemains qui chantent. On appréciera au passage que malgré les décalages et les délais Blackest Night s’arrange pour rester raccord avec les événements de l’univers DC (les différents Flash sont montrés ici en faisant état des modifications survenues la semaine dernière à peine dans Rebirth, pile au bon moment. Si Blackest Night était sorti une semaine plus tôt la chose aurait été plus problématique). Mais cet épisode est avant tout celui de la contre-attaque. Nekron « dressé », les différentes forces sont maintenant plus conscientes du danger. Les différents Corps s’unissent et plus largement les héros de DC forment un front commun. Quand à savoir si cela sera suffisant… Et bien nous en sommes au #5 et la série continuera jusqu’au #8, ce n’est donc pas « spoiler » que de vous dire qu’il vous reste quelques rebondissements.

Le mois dernier on pouvait se dire qu’après sa brusque réapparition Nekron allait maintenant nous expliquer ses motifs. Et bien non ! L’heure n’est pas à la parlote mais bien aux actions, toujours plus noires, toujours plus puissantes. Avec l’arrivée, ce n’est pas seulement la distribution d’anneaux noirs qui continue, c’est aussi la levée de quelques interdits et même le retour d’un mort qui ne semblait pas au menu depuis que la minisérie avait commencé. Et puis il y a un moment où les choses basculent et où certains anneaux évoluent. A la fin de l’épisode le niveau de dangerosité monte encore d’un ou deux crans. Même si on sait qu’à la fin il faudra bien qu’un univers DC subsiste, la question devient alors « Comment ? ». Pour le moment Blackest Night continue dans la cohérence. Croisons les doigts, il reste encore trois épisodes à produire mais la saga semble bien placée pour être en prime le premier crossover de DC  depuis Identity Crisis qui n’ait pas besoin d’artiste en fill-in pour aider à finir. Cette régularité de style joue aussi pour beaucoup dans le résultat. L’épisode se lit vite, c’est vrai qu’on ne donne pas beaucoup dans l’introspection ce mois-ci dans Blackest Night mais en tout cas le résultat est diablement efficace !

[Xavier Fournier]