Avant-Première VO: Review Alien Legion: Uncivil War #1[FRENCH] Ils ont fait les beaux jours d’Epic Comics au début des années 80. L’Alien Legion, la version hybride entre Star Trek et les douze salopards, revient chez l’éditeur anglais Titan, pour de nouvelles aventures. La résurrection d’une référence en matière de comics « creator-owned ». Mais par contre les néophytes en seront quittes pour se taper quelques TPB des séries précédentes s’ils veulent suivre l’histoire.

Alien Legion: Uncivil War #1Alien Legion: Uncivil War #1 [Titan Comics] Scénario de Chuck Dixon
Dessin de Larry Stroman & Carl Potts
Parution aux USA le mercredi 25 juin 2014

Si Wolverine était un extraterrestre, il serait Grimrod, le dur à cuire de la section Nomad, une unité militaire à laquelle on refile tous les sales boulots dans l’espace. Il faut dire aussi que, comme c’est souligné dans l’épisode, les gens de Nomad ont autant de chance qu’un chat noir et se retrouvent toujours dans les pires situations. Dans le cas présent, il s’agit de se confronter aux Harks (leurs adversaires traditionnels, un peu les Klingons de la série) qui prétendent cette fois venir en paix. Chuck Dixon nous livre un scénario dense (à un moment, j’ai même arrêté de lire pour recompter les pages tellement j’avais l’impression d’avoir plus de scènes que dans un comic-book « lambda » ces jours-ci), bourré d’action. Pour ce qui est de ce premier épisode, j’aurai quand même apprécié que les couleurs soient moins massives (dans certaines pages elles noient le trait).

Pour qui a connu Alien Legion dans le temps, c’est un vrai plaisir de retrouver les auteurs d’antan (Dixon, Stroman et Potts, ce dernier étant le créateur des personnages) aux manettes. Pour qui n’a pas connu la phase classique d’Alien Legion, par contre, c’est plus compliqué car l’épisode emprunte un ton à la « les affaires reprennent » et ne perd pas de temps dans des explications. En dehors de la grande gueule du groupe, Grimrod, les autres sont chichement présentés, établis. Si vous les connaissez pas déjà… vous risquez de ramer. En fait la clé, c’est de ne surtout pas considérer que cet Alien Legion: Uncivil War #1 est un point d’entrée. C’est bien la poursuite des aventures des héros. Si vous voulez vous plonger dedans, le mieux est quand même de vous procurer les TPB précédents (pas forcément toute la série mais ceux qui étaient parus chez Checkers il y a une dizaine d’années, cela doit se trouver d’occasion à pas trop cher). Parce qu’effectivement certaines choses sont un peu « passées ». Mais Alien Legion, c’est comme Dreadstar ou Marshall Law, ce sont des références de la BD américaine non-super-héroïque des années 80, maintes fois copiés, plagiées… et rarement égalées. À conseiller donc en priorité à ceux qui connaissent, oui, mais ceux qui n’ont pas cette chance devraient réviser leurs classiques.

[Xavier Fournier]