lstdfndrs0011.jpg[FRENCH] Comme Iron Man lance et relance des équipes à tour de bras, pourquoi ne pas faire revenir les Défenseurs? C’est le plan (en apparence simple et logique) de Kyle Richmond (alias Nighthawk). Il a même l’accord de principe de plusieurs membres historiques pour reprendre du service. Ne reste donc qu’à obtenir l’autorisation de Tony Stark, chose qui a priori n’est qu’une simple formalité. Une intéressante variation de l’Initiative…

Last Defenders #1 [Marvel]

Ecrit par Joe Casey
Dessins de Jim Muniz

Sortie américaine le 12 mars 2008

Les Mighty Avengers forment l’équipe pro-Initiative par excellence. Les kids de Avengers The Initiative ont eux été recrutés dans des circonstances militaires, sans qu’on leur demande vraiment leur avis. Les New Warriors s’y opposent totalement. The Order obéit aux ordres… On pourrait croire que tous les angles possibles ont été couverts autour de ce contexte d’héroïsme d’état. Et bien non, The Last Defenders amène encore une autre position à la question, à travers un Nighthawk qui, il n’y a pas si longtemps, s’opposait aux camps des pros. Aujourd’hui le voilà qui cherche à remonter son équipe chérie, les Défenseurs, en s’appuyant sur un cheptel de héros expérimentés. Seulement voilà, la négociation ne se passe pas du tout comme celle de Ms. Marvel et Iron Man dans Mighty Avengers #1. Là, Stark n’est pas aussi compréhensif vu qu’il s’agit d’une équipe qui ne lui est pas aussi chère et qu’il connait moins son interlocteur. Le plan bien huilé de Nighthawk dure à peine quelques pages avant que le groupe prenne une tournure qui n’a plus guère de sens puisque que Kyle est finalement le seul du lot qui ait une légitimité comme Defenseur.

Les différents previews l’ont déjà révélé, cette nouvelle mouture est curieusement composée de Colossus, du Blazing Skull et de She-Hulk. Certains ont déjà par avance crié à l’erreur de continuité vu le peu de cas que fait She-Hulk de l’Initiative depuis World War Hulk mais Casey a trouvé une intéressante façon de lui faire intégrer l’équipe, qui repose autant sur les talents de leader de Nighthawk que sur sa paranoia. Finalement, avec un Nighthawk anciennement rattaché au camp de Captain America, une She-Hulk qui déteste Stark, un Colossus qui jusqu’ici ne s’intéressait guère à l’Initiative et un Blazing Skull qui se moque un peu de tout, le groupe est loin d’être composé de fervents supporters d’Iron Man. Ils participent à l’Initiative mais dans une démarche de contradiction assez instable. Non, ce ne sont pas les Défenseurs des années 70 mais il y ce sens de l’instabilité qui en faisait, en d’autres temps, une « non-équipe ».

Les fans de la première heure seront néanmoins heureux d’apprendre que si le « canal historique » défendu par Nighthawk n’a pas l’honneur d’être retenu par Iron Man, un autre ex-défenseur fait son retour dans ses pages (en utilisant un pseudo qu’il avait laissé tombé depuis les années 90), gage que la continuité du groupe n’est pas oubliée. Quand à savoir si Nighthawk devra se féliciter ou pas de ce retour, il faudra attendre la suite de la série. On se demande par contre un peu ce que Colossus fait là, dans le sens où, si les X-Men sont vraiment séparés, il n’a aucune raison personnelle de rester aux USA (comme vu dans les Uncanny X-Men du moment). A se demander si c’est vraiment le vrai Colossus qu’on voit là…

The Last Defenders démarre très bien et la question du line-up devient vite secondaire puisqu’il s’agit surtout de la saga de Nighthawk et des compromis qu’il est prêt à faire ou pas pour ramener son équipe. C’est très prenant (avec des dessins de Muniz honnêtes mais parfois inégaux) et on a envie de lire la suite… L’impression est à confirmer dans les mois qui viennent mais on pourrait vite regretter que ce ne soit qu’une mini !

[Xavier Fournier]